Achat de véhicules d’occasion : 8 choses que les automobilistes doivent savoir

véhicules d'occasion

Publié le : 03 juin 20226 mins de lecture

Pas d’achat sans essai, c’est une règle que tous les acheteurs potentiels prennent à cœur. Avant l’essai, les acheteurs et les vendeurs de voitures devraient clarifier plusieurs points :

  • La voiture est-elle uniquement assurée en responsabilité civile ou également en casco ?
  • Qui prend en charge les dommages au véhicule en cas d’accident lors de l’essai ?
  • Qui prend en charge les coûts de la franchise et les dommages dus à la rétrogradation ?
  • L’acheteur potentiel a-t-il au moins un permis de conduire ?

En outre, l’acheteur et le vendeur doivent vérifier que la voiture n’est pas endommagée avant de commencer l’essai.

Autorisation de la voiture : quels sont les documents nécessaires ?

Celui qui souhaite immatriculer sa nouvelle voiture d’occasion doit se rendre au bureau d’immatriculation de son domicile. Les documents suivants sont nécessaires dans tous les cas :

  • Carte d’identité ou passeport
  • Confirmation d’assurance électronique
  • Anciennes plaques d’immatriculation
  • Carte grise et permis de circulation sur immatriculationcartegrise.fr
  • Rapport de contrôle du contrôle antipollution
  • Autorisation de prélèvement automatique pour la taxe sur les véhicules à moteur
  • Attestation de radiation (si le propriétaire précédent a radié la voiture)

Contrat de vente : ne pas oublier de regarder l’heure

Aucun achat ne devrait se faire sans contrat écrit. Le vendeur et l’acheteur y consignent les informations les plus importantes (partenaire contractuel, prix d’achat, kilométrage, dommages antérieurs, propriétaire précédent, etc.) Important : le contrat de vente doit mentionner non seulement la date, mais aussi l’heure. Ainsi, les éventuelles contraventions et amendes peuvent être attribuées ultérieurement à l’auteur réel de l’infraction.

Conseil : bien rédiger le contrat de vente

Des formulaires de contrat standardisés sont disponibles sur Internet, par exemple auprès des compagnies d’assurance automobile. L’acheteur et le vendeur devraient veiller à ce que les dommages et défauts antérieurs d’un véhicule d’occasion soient honnêtement mentionnés. Le vendeur d’un véhicule devrait informer son assureur du changement de propriétaire en lui envoyant une copie du contrat de vente. Les vendeurs devraient également informer immédiatement le service d’immatriculation afin de ne pas payer de taxes pour la voiture plus longtemps que nécessaire.

Après l’achat : comment la voiture est-elle assurée ?

Lors de l’achat d’une voiture, l’assurance automobile est automatiquement transférée à l’acheteur. L’avantage est qu’aucune voiture ne peut circuler sans être assurée. Ce n’est que lorsque le nouveau propriétaire change l’immatriculation de la voiture au bureau des immatriculations que son assurance entre en jeu.

Nouvelle voiture, nouvelle assurance?

Celui qui achète une nouvelle voiture d’occasion peut bien entendu conclure un nouveau contrat auprès de son assureur actuel. Mais il a également la possibilité de passer à un autre assureur. Pour tous les automobilistes, la règle est la suivante : personne ne peut se passer de l’assurance responsabilité civile automobile. Elle est obligatoire et couvre les dommages causés aux autres usagers de la route. En fonction de l’âge et de la valeur du véhicule, il est également possible de souscrire une assurance casco partielle ou complète. Règle empirique : Plus la voiture est neuve et chère, plus il vaut la peine de souscrire une assurance casco complète. En outre, les automobilistes peuvent également se protéger avec une assurance protection du conducteur, une lettre de protection automobile et une assurance accident automobile.

Qu’est-ce qui est valable lors de l’achat d’une voiture d’occasion chez un concessionnaire ?

Chez le revendeur spécialisé, les personnes intéressées peuvent partir du principe que les véhicules sont assurés tous risques. L’assurance s’occupe de tout en cas d’accident lors de l’essai sur route. Néanmoins, il faut absolument se renseigner avant l’essai sur route pour savoir si une assurance casco complète a effectivement été conclue et quel est le montant de la franchise. Il n’est pas rare qu’une franchise de 1.000 euros soit convenue.

Porter le rabais pour absence de sinistre lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Si l’acheteur d’une voiture ne change pas seulement de voiture, mais aussi d’assureur automobile, il peut sans problème conserver son rabais pour absence de sinistre. Il bénéficie ainsi d’une prime plus avantageuse auprès du nouvel assureur. Pour ce faire, l’assureur précédent confirme au nouvel assureur le rabais pour absence de sinistre de l’automobiliste. Certains rabais spéciaux, par exemple lorsque la deuxième voiture est classée comme la première, ne peuvent toutefois pas être conservés.

Qu’est-ce que le numéro eVB ?

Une voiture ne peut être immatriculée que si elle est couverte par une assurance responsabilité civile suffisante. Pour prouver au service d’immatriculation que la voiture est assurée, l’automobiliste doit demander au préalable un numéro eVB à son assureur automobile, soit en ligne, soit par téléphone. Avec ce code à sept chiffres, l’assureur automobile confirme qu’une couverture d’assurance provisoire existe. En même temps, le service d’immatriculation reçoit toutes les informations nécessaires du preneur d’assurance. Le numéro eVB accélère également les démarches administratives en cas de modification technique du véhicule ou de changement de domicile, car il n’est plus nécessaire de saisir manuellement la couverture d’assurance.

Plan du site